Rénovation réseau de chauffage

samedi 1er octobre 2022

 

Peut-on installer un chauffage central lors d'une rénovation ?

Un système de chauffage central est souvent une solution plus confortable et plus pratique pour vous permettre de chauffer efficacement votre maison. Mais comment faire si votre habitation n'en est pas équipée ? Dans quelles conditions pouvez-vous installer un réseau de chauffage central complet (circuit hydraulique et générateur) lors d'une rénovation de votre habitation ?

Afin de garantir une consommation d'énergie efficace, un système de chauffage central doit être installé selon certaines conditions, comme l'utilisation de matériaux de haute qualité et l'emploi d'artisans qualifiés. Ces conditions permettent de bénéficier de plusieurs avantages fiscaux et de primes pour la rénovation énergétique.

Peut-on installer un chauffage central lors d\'une rénovation ?

Les différents éléments du chauffage central

Le chauffage central vous permet de chauffer une maison entière très facilement et à votre convenance. Associé à un système de régulation, vous obtenez la température souhaitée dans chaque pièce raccordée.

Il faut d'abord installer une chaudière (bois, gaz ou fioul) ou une pompe à chaleur.

Ce générateur est ensuite relié à un système de tuyauterie vers des radiateurs ou un chauffage par le sol. Lors de l'installation de votre système de chauffage central, vous avez le choix entre plusieurs types de réseaux. Ces réseaux se divisent en deux grands groupes selon le type de point d'émission qu'ils utilisent : les radiateurs ou le chauffage au sol.

Un réseau monotube : c'est le même tuyau qui forme toute la boucle. Ce type de réseaux à l'avantage de la simplicité, mais souvent, l'alimentation n'est pas homogène pour tout le circuit. Plus on est loin de la source de chaleur sur le réseau, plus l'eau refroidit. Il est possible que le dernier radiateur chauffe moins que les autres.

Un réseau bitube : La première canalisation permet d'apporter la chaleur aux radiateurs et l'autre contient l'eau de sortie et la redistribue vers la chaudière, où elle est réchauffée et réinjecté dans le premier tube.

Un réseau « pieuvre » : Dans ce cas, chaque radiateur est relié à un circuit qui lui est propre, que ce soit pour l'alimentation ou la récupération de l'eau. Ces systèmes sont plus récents et permettent d'éviter le problème de refroidissement intempestif. L'installation peut être faite très simplement.

Plancher chauffant ou radiateurs ?

Le chauffage par le sol offre un plus grand confort que les radiateurs. Avec le chauffage par le sol, la chaleur est répartie de manière homogène dans l'habitation, en profitant de l'inertie de la chape. Ces systèmes fonctionnent à des températures beaucoup plus basses que les radiateurs (environ 30°C contre plus de 50°C), ce qui permet de réaliser des économies importantes.

En rénovation, il est très délicat d'installer un plancher chauffant. Dans la plupart des cas, il vaut mieux opter pour les radiateurs.

PROBAT SARL

Avoir une chaudière en parfait état de marche

La conception d'un système de chauffage central passe par la planification de l'installation et donc d'abord par le choix de l'énergie utilisée.

Pour ce faire, il faut tenir compte à la fois du coût de la chaudière (installation et entretien) et du coût de l'énergie elle-même (pellets, fioul, gaz, bûches de bois, etc.).

Actuellement, l'énergie la moins chère est le bois, mais les chaudières à bois sont plus chères, surtout avec un fonctionnement automatique (disponible uniquement pour les granulés).

Les chaudières à gaz à condensation peuvent également atteindre des prix raisonnables. Dans les deux cas, vous pouvez bénéficier d'aides pour l'installation.

Quant aux pompes à chaleur, elles offrent également de très bons rendements.

Le chauffage au bois le plus économique ?

Pour un système de chauffage central, il existe trois possibilités : la chaudière à bûches, la chaudière à granulés ou la chaudière à copeaux de bois. L'alimentation est manuelle dans le premier cas, souvent automatisée dans les deux autres - avec pour seule contrainte de vider le "cendrier" une fois par mois. Les "pellets" - autre nom donné aux granulés - et les plaquettes sont également plus faciles à manipuler et à stocker que les bûches.

Il existe également des systèmes de chauffage d'appoint : cheminées, poêles et inserts, qui permettent de se chauffer tout en se détendant au coin du feu.  Les poêles à bois (à granulés par exemple), sont tout à fait adaptés lors d'une rénovation du logement bénéficiant d'une installation tout électrique, ou en complément d'anciennes installations au fioul ou au gaz.

Prenons l'exemple de l'installation d'un poêle à granulés dans une maison tout électrique. Chaque sac de pellets consommé permet d'économiser environ 5 €. Si vous brûlez 1 sac par jour pendant les 100 jours de la saison froide, vous économisez 500 € ! Le poêle à granulés peut alors rapidement devenir le système de chauffage principal, et les anciens radiateurs, des solutions d'appoint.

PROBAT

PROBAT
11 rue du Général Leclerc
78000 VERSAILLES, France
FR
+33 (0)1 39 51 59 40
info@probat78.fr